RHINOPLASTIE (CHIRURGIE DU NEZ)

La rhinoplastie est certainement l’une des opérations de chirurgie esthétique les plus courantes en France. Elle consiste à corriger la forme du nez, qu’il soit jugé trop long, trop large ou encore bossu. L’objectif est donc de rendre le nez plus harmonieux, tout en faisant en sortes que l’intervention chirurgicale ne laisse aucune trace visible.

Souvent, il est question de se débarasser d’un complexe, mais la rhinoplastie va au-delà de ça. Si elle permet de corriger une bosse, la pointe du nez, une déviation ou encore l’ensemble de la pyramide nasale, la chirurgie du nez permet aussi de régler certains problèmes respiratoires qui seraient associés aux soucis d’ordre physiques.

COMMENT SE PASSENT LES INTERVENTIONS ?

Il n’y a pas un seul type de rhinoplastie. Ainsi, le déroulement des interventions dépend surtout de la correction à faire. Par exemple, dans le cas d’une très petite bosse ou d’asymétrie légère, on peut parfois envisager une correction par injection d’acide hyaluronique sans opération du nez. Cela permet ainsi de corriger le nez en une séance de médecine esthétique. Il n’y a alors ni bleu, ni hospitalisation, ni anesthésie générale.

Avant l’intervention, il est nécessaire que le patient prenne certaines précautions. Les rendez-vous préopératoires font partie de ces étapes qu’il ne faut surtout pas négliger. Elles permettent aux patients d’exprimer clairement leurs attentes, et au praticien de leur expliquer les modifications qui peuvent être envisagées. La rhinoplastie change, en effet, complètement l’aspect général des traits. Il ne faut donc jamais prendre cette opération à la légère, et il est nécessaire d’y être préparé.

Une rhinoplastie se déroule d’ordinaire sous anesthésie générale, avec une hospitalisation en ambulatoire. Une journée est, en effet, suffisante. Quant à la durée de l’intervention, elle est, en moyenne, comprise entre une heure et quatre heures en fonction des éléments à traiter.

Voici quelques informations concrètes sur le déroulement des opérations :

  • Pour une rhinoplastie de la pointe, les os ne sont pas touchés et la contention post opératoire sera très légère. Les ecchymoses sont dans ce cas inexistantes.
  • Pour une rhinoplastie de la bosse, des ostéotomies sont nécessaires et une vraie attelle plâtrée est laissée en place en post opératoire
  • En cas de rhinoplastie ethnique ou en cas de rhinoplastie secondaire, des greffes peuvent être nécessaires. Elles seront alors prélevées sur le cartilage septal du nez ou, si celui ci est insuffisant, sur les oreilles (avec la même cicatrice que pour des oreilles décollées).
  • En cas de greffe osseuse, un morceau de côte sera prélevé si nécessaire.

LA CICATRISATION

Après une chirurgie du nez, les cicatrices peuvent être complètement dissimulées à l’intérieur des narines (rhinoplastie fermée). Parfois, des incisions externes peuvent être requises : soit cachées à la base des ailes du nez si l’on doit réduire la taille des narines, soit en travers de la columelle (pilier séparant les deux narines) afin de réaliser une rhinoplastie « ouverte ».

Après une rhinoplastie, les résultats ne sont pas immédiats. Il faut savoir que le nez va se transformer de manière très subtile en post opératoire et que le résultat définitif ne sera obtenu qu’après un an environ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *